Le petit équipement, la base de la tenue


A) La chemise
À la première école du soldat, il est normal d’arriver
nu comme un ver. Toutefois, cette étape passée, il
faudra rapidement investir dans une chemise
historiquement correcte. Nous ne disposons que de
peu d’informations quant à la chemise du soldat,
mais ce qui est sur est qu’elle est de toile, fermée
aux manches par un petit bouton, elle devrait être
plus longue sur le derrière, possède un col fermé par
un petit bouton. Les modèles les plus courants et
abordables restent les chemises de chez empire
costume. Elles tournent dans les 30 euros. Ce
devrait être un des premiers achat en arrivant dans
la compagnie.
https://fr.empirecostume.com/lements-communs-a-divers-uniformesempire-napoleon-c78.htm
B) Le col
Pour la troupe, il existe un col noir liseré
de blanc d’un côté, et blanc de l’autre.
Il se fixe par une boucle à ardillon sur
l’arrière. Ce modèle offre l’avantage
d’avoir un « deux en un ». L’inconvénient
est qu’il à tendance à tourner durant la
journée. Le col noir est porté en campagne, ou avec les guêtres noires à la
parade. Le col blanc est porté en grande tenue avec les guêtres blanches.
Une autre solution est la cravate blanche et noire. La il faudra acheter 2
cravates, chacune coûtant dans la 20 aine d’euros. La cravate à
l’avantage de ne pas bouger si nouée correctement. À savoir que la
cravate est normalement réservée aux officier. Toutefois, en qualité de
soldat de la garde, il n’est pas impossible de la porter.
Pour la nouer correctement suivre ici
https://fr.empirecostume.com/cravate-blanche-ou-noire-c78-t1-
a5599.htm
Le col et les cravates sont toutes deux
disponibles chez empire costume ici
https://fr.empirecostume.com/lementscommuns-a-divers-uniformes-empirenapoleon-c78.htm
Le passe montagne ou le cache col noir
de sport sont de fausses bonne idée. Cela se voit très fort et
décrédibilise votre tenue, il a tendance à remonter par dessus le col de
l’habit et la matière synthétique brillante se voit très fort.
C) Les mitaines
Ces gants non réglementaires étaient populaires
chez le soldat car il pouvait, par temps froid,
manipuler son fusil sans être gêné par les doigts
du gant. S’il est réalisé en gros tricot c’est
mieux, sinon il se trouve facilement dans des
grands magasins, généralement en couleur noire,
pour une dizaine d’euros. Attention toutefois à ne
pas prendre des gants en synthétique, sous peine d’avoir la main
littéralement en feu lors des tirs.
D) Le bonnet de police
Sous l’empire, le soldat doit toujours être
coiffé, même s’il est au repos. Voilà donc
un autre élément à acheter rapidement.
Vous pourrez en trouver chez Arnaud
Dupont.
Le bonnet de police « à la dragonne » est
confectionné en drap bleu. Sa flamme,
dotée de cordonnets aurore depuis 1802, se termine par un gland de laine
de la même couleur. Le turban est orné d’un large galon et, sur son
devant, d’un cor tous deux de même couleur. » A. Jouineau
E) les pantalons
Les pantalons de routes bleu et blanc sont un achat prioritaire pour le
chasseur. Les faire sur mesure coûtent cher, surtout celui en drap de
laine bleu. Heureusement, nos gentils marchands nous viennent encore une
fois en aide, et notamment Marketenderei : Se rendre dans la catégorie
« Kelidung und textillen => Hosen » et sélectionner les pantalons
natuurweisse Leinen optik (pantalon de toile blanc) – et dunkelblau
klaphosen (pantalon de laine bleu) . Bien se renseigner sur les tailles, les
tailles allemandes sont plus grandes que les tailles française que nous
utilisons. Comptez 55 euros par pantalon.
http://www.historische-marketenderei.com/shop/category/westen.html
Toutefois, les plus larges d’entre nous devront passer chez une
couturière pour s’en procurer (le maximum étant 120cm pour la taille).
N’oubliez pas non plus de vous procurer des bretelles, les pantalons à
pont ont tendance à descendre et à former un plis disgracieux au niveau
du gilet, la chemise ressort et donne une apparence négligée.
F) La vaisselle
On n’y pense pas assez souvent, mais il faut, quand on commence, ne pas
oublier d’apporter ses ustensiles de cuisine, sous peine d’être bien
emmerdé.
Il est toutefois aisé de se procurer de la vaisselle ayant l’air authentique,
le règlement ne prévoyant rien à cet effet. Procurez vous de préférence
une assiette creuse ou un bol (c’est plus commode qu’une assiette plate
pour la soupe) en bois ou en métal. Éviter les plats émaillés, rares à
l’époque, et les plats en faïence qui finiront inévitablement en morceau au
bout du week-end. Les couverts peuvent être modernes par facilité et
réduction des risques sanitaires. Sinon, une cuillère en bois fera plus
authentique, ainsi qu’un couteau et une fourchette dont les manches sont
en bois, corne ou fer forgé.
Afin de s’hydrater, procurez vous un quart en métal ou en bois. Il est
facile de trouver des tasses et verres en étain en brocante. Des grandes
chopes à bière en métal feront aussi bien l’affaire.
G) La gourde
Aussi trop souvent négligée, c’est un investissement indispensable.
Surtout quand on est au cœur de la bataille par 35 degrés sous un soleil
de plomb, et la chaleur ambiante de la poudre brûlée.
Là encore le règlement ne prévoit rien pour le fantassin, si ce n’est qui
doit se munir d’une gourde, d’une bouteille clissée ou d’un bidon de fer
blanc d’une contenance d’un litre.
Pour les bidons en fer blanc, c’est facile à
trouver en ligne, notamment chez héritage
militaire, dans la catégorie paquetage,
choisir les gourdes « demi-lune » ou
« kidney shaped ». http://heritagemilitaire.com/fr/179-gourdes
Bien entendu, les autres gourdes en métal
sont acceptables (tant qu’il n’est pas marqué US en grand dessus par
exemple).
Les gourdes à proprement parler sont des coloquintes
séchées et traitées. C’est le moins cher mais le plus
difficile à mettre en œuvre, et si c’est mal fait, elle
pourrira. Aussi, avec les temps, des petits morceaux se
détacheront et donneront un goût désagréable à votre
eau.
Les bouteilles clissées sont des
bouteilles recouvertes d’osiers. Il est possible
d’en trouver en brocante, ou de les réaliser soismême, pour cela il faut maîtriser l’art de la
vannerie. Sinon cooper choice ou Mareketendrei en
proposent.
Une autre solution est de récupérer une vieille
bouteille en verre, peu importe la forme, et de lui
faire une enveloppe en tissus, du goulot au cul de la bouteille, et d’y
ajouter un système de sangle en tissus. Pour les couturiers amateurs, cela
sera facile.
Évitez les gourdes en bois qui sont en dotation
dans l’armée Anglaise et ses alliés. Il se pourrait
que quelques uns en ait une, suite à une prise de
guerre fortuite, mais il ne faut pas que ce soit la
norme. Pensez à la décorer au couleurs de
l’empire pour que cela passe mieux.
H) Les chaussettes
Réglementairement, le soldat était doté de bas de laine blancs. Toutefois
n’importe quelle chaussette d’apparence « grosse laine » passera en
campagne. Privilégiez les chaussettes en matière naturelles afin de ne pas
développer des maladies aux pieds, de transpirer à outrance ou de
développer des cloches !
I) L’épinglette
L’épinglette est une tige métallique longue et fine, à bout pointu,
attachée à une chaînette en métal, fixée sur un bouton de l’habit-veste.
C’est un outil indispensable sur le champ de bataille, Il vous permettra de
maintenir votre lumière dégagée et de continuer à tirer. Préférez les
tiges en laiton pour éviter les étincelles surpisent qui font tirer les
pétoires…
J) Conclusion
Voici le matériel basique que chacun devrait avoir au bout de sa première
année de reconstitution pour être tranquille et indépendant.
Comptez un bon 200 euros d’investissement dans ce petit matériel qui
vous suivra longtemps. Pensez aux achats groupés pour réduire les frais
de livraison et économiser quelques euros de ce côté là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s