Premières nouvelles des chasseurs aux Napoléoniennes de Ligny 2019

Premières nouvelles des chasseurs aux Napoléoniennes de Ligny 2019. Malgré plusieurs jours déjà passés sur le bivouac en ce début de semaine pour finaliser les emplacements du bivouac, définir la quantité de paille et de bois et surtout la faire acheminer (merci André-Marie), donner des coups de mains pour finaliser le site du Centre Général Gérard et prier pour ne pas avoir de pluie (et là je pense qu’on a prié un peu trop fort… vu les températures de ce weekend !) …. C’est en grande forme que nous avons commencé à monter notre bivouac mercredi. Auvent, intendance et tentes furent vite montées et l’on pouvait déjà sentir la ferveur et l’excitation dans les propos et les gestes des chasseurs. « On est chez nous, ici »

Le jeudi 30 mai, les 100 premiers arrivés ayant profité du jour de congé de l’Ascension et déjà les premières odeurs de feu de bois, de bière, de chants et de cris de bienvenues.

Le vendredi 31 mai, les chasseurs sont ne nombre pour accueillir le rush des reconstitueurs et les guider sur le bivouac. A vue de nez et malgré les absences, on peut dire que nous avons été entre 700 et 750 reconstitueurs sur Ligny cette année. On retrouve les copains et déjà les premiers échanges de « collations » en toute amitié. La première nuit est assez bruyante et courte, les retours tardifs dans les tentes (pour ceux qui la retrouvent) sont légion mais pas seulement chez nous. Il y en a même un (pas de nom) qui finira par squatter la tente d’un prussien …. Il ne sait toujours pas comment il en est arrivé là.

Samedi 1 juin : on y est ! 28 chasseurs et caporaux, 2 sapeurs, 4 tambours et 1 fifre, 1 lieutenant, 1 capitaine chef de bataillon et 3 vivandières sont à pied d’œuvre. Distribution de la poudre par le fourrier appuyé des tambours et des sapeurs…. Ordre et discipline sont les maitres-mots. Pendant ce temps, la sempiternelle confection des cartouches pour avoir le droit de se défouler lors des batailles. D’autres préfèrent rapporter le bois et l’eau…. Et d’autres encore trouvent que si on ne se désaltère pas de grand matin on va mourir de soif ou alors c’est pour faire passer le dernier de la veille ! Le caporal La Louche en profite pour donner une première école du soldat à nos nouvelles recrues… qui se montrent bien réceptives et disciplinées.

A SUIVRE….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s